Je calcule le montant de ma retraite

Retraite des femmes :
comment améliorer sa pension ?

Les femmes sont souvent confrontées à des obstacles spécifiques dans leur parcours professionnel, tels que des écarts de rémunération par rapport à leurs homologues masculins, des carrières interrompues ou des périodes de travail à temps partiel souvent dues à des responsabilités familiales.

Ces facteurs peuvent avoir un impact significatif sur le montant de leur pension de retraite, rendant d'autant plus essentielle une planification et une préparation adéquates. Quels sont les dispositifs pour améliorer son montant de pension ? Quel impact de la réforme des retraites pour les femmes ? Voici ce qu'il faut retenir !

Chiffres clés sur la retraite des femmes :

  • 1 femme sur 4 travaille à temps partiel contre moins d'un homme sur 10 en 2022
  • Sur la génération 1950, 5 femmes sur 10 perçoivent un minimum de pension contre 3 hommes sur 10
  • Moyenne de temps passé à la retraite : 26 années et 5 mois à la retraite pour les femmes contre 22 années et 9 mois pour les hommes
  • Le montant de pensions de droit direct perçu par les femmes est inférieur à hauteur de 40 % par rapport à celui des hommes

  • (Source : enquête DREES 2023)

Le système de retraite de base

C’est un système obligatoire pour tous les travailleurs, qu’ils soient salariés, indépendants ou fonctionnaires. Il est basé sur le principe de la répartition : les cotisations des travailleurs actifs servent à financer les pensions des retraités actuels. La pension de retraite de base est calculée en fonction de votre salaire, de votre durée d’assurance et de votre âge de départ à la retraite.

Le système de retraite complémentaire

Il vient s’ajouter à la retraite de base. Il est également obligatoire pour tous les salariés et permet d’augmenter la pension de retraite. Les cotisations sont versées à des caisses de retraite complémentaire qui redistribuent ensuite ces fonds sous forme de pensions aux retraités.

Cependant, malgré ces deux systèmes, il est souvent nécessaire de compléter sa retraite pour maintenir son niveau de vie. En effet, la pension de retraite, même complétée, représente souvent une baisse significative des revenus par rapport à la période d’activité.

De plus, avec l’augmentation de l’espérance de vie, nous passons de plus en plus de temps à la retraite, ce qui nécessite une planification financière plus rigoureuse. Il est donc important de réfléchir à des stratégies pour compléter sa retraite et augmenter ses revenus pendant cette période.

Problématiques de la retraite des femmes

Les femmes font face à des spécificités qui peuvent influencer leur retraite. D’abord, les écarts de rémunération entre hommes et femmes ont un impact direct sur le montant des cotisations et donc sur la pension finale. Moins bien rémunérées, les femmes accumulent moins de droits à la retraite pour un même temps de travail.

De plus, les carrières des femmes sont souvent marquées par des interruptions ou des périodes de travail à temps partiel, principalement dues à des raisons familiales comme la maternité ou la prise en charge d’un proche. Ces interruptions ont pour conséquence de réduire le nombre de trimestres cotisés, impactant ainsi le montant de la pension de retraite. La reconnaissance de ces périodes par le système de retraite est donc essentielle pour garantir une pension équitable.

Par exemple, l’âge conjoncturel moyen de départ d’une femme en 2021 est de 63 ans contre 62 ans pour les hommes. De plus, selon le rapport de la DREES sur les retraites, le montant de pension moyenne des femmes s’élève à 1.145 € contre 1.924 € pour les hommes.

Quelle retraite pour les femmes qui n'ont jamais travaillé ?

La Caisse d’Allocations Familiales peut, sous certaines conditions, affilier les personnes qui n’ont jamais ou peu travaillé au régime général de la Sécurité Sociale. L’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) perme aux parents au foyer, qui ont un enfant handicapé ou malade ou bien à la charge d’un membre malade de bénéficier des droits liés à la retraite.

Calculez votre âge de départ et le montant de votre future retraite

Quel impact des enfants et du congé parental sur les trimestres cotisés ?

L’arrivée d’un enfant est un événement joyeux qui, cependant, peut entraîner des interruptions dans la carrière professionnelle. Heureusement, le système de retraite reconnaît l’importance de cette période en accordant des trimestres supplémentaires pour la naissance ou l’adoption d’un enfant.

Ces trimestres, dits “trimestres pour enfant”, ou trimestres de majoration, sont attribués à la mère et viennent s’ajouter aux trimestres cotisés, contribuant ainsi à atteindre plus rapidement le nombre requis pour une retraite à taux plein. On parle de majoration de durée d’assurance pour enfants qui octroient jusqu’à 8 trimestres par enfants (4 trimestres accordés pour la maternité et 4 trimestres accordés pour l’éducation).

Toutefois, il faut prendre en compte que les majoration de durée d’assurance pour enfants et celles pour congé parental ne sont pas cumulables.

Le congé maternité, spécifiquement, est également pris en compte dans le calcul de la retraite. Les périodes de congé, durant lesquelles les cotisations continuent d’être versées, sont intégrées comme si la femme travaillait, garantissant ainsi qu’aucun vide ne se crée dans ses droits à la retraite durant cette période.

calcul du pension de la retraite à l'âge de départ

La majoration pour 3 enfants et plus

Dès 3 enfants, certaines régimes de retraite permettent de bénéficier de bonus. Les règles varient selon les différentes caisses de retraite : 

  • CNAV & AGIRC-ARRCO : 10 % de pension supplémentaire dès le 3eme enfant, et ce qu’importe le nombre d’enfants par la suite

  • IRCANTEC : 10 % de pension supplémentaire à partir du 3eme enfant et jusqu’à 30 % maximum pour 6 enfants

  • ASV et régimes complémentaires des professions libérales : 10 % de pension supplémentaire dès 3 enfants, 5 %  par enfant supplémentaire jusqu’à 30 % maximum

Réforme des retraites 2023 :
quels impacts pour les femmes ?

La réforme des retraites issue de la loi du 14 avril 2023 présente un certain nombre de mesures à destination des femmes qui sont entrées en vigueur le 1 septembre 2023.

Plusieurs amendements parlementaires ont été votés pour diminuer l’impact de cette réforme sur les mères de famille :

  • Le départ à la retraite est semblable à celui des hommes c’est-à-dire 64 ans au lieu de 62 ans
  • Surcote de 1.25 % pour chaque trimestre supplémentaire accompli au cours de l’année jusqu’à 5 % maximum si vous assez cumulé de trimestres pour bénéficier d’une retraite à taux plein à 63 ans
  • Garantie d’un minimum de deux trimestres de majoration pour l’éducation à chaque enfant
  • Majoration de pension de 10 % pour les professions libérales ou avocates dès le 3ème enfant

Concernant les infirmières, aides-soignantes, policières, pompières, etc., l’âge de départ a été décalé de 52 à 54 ans pour les “catégories actives” et de 57 à 59 ans pour les catégories “super-actives”.

Travailler pendant la retraite

Si l’investissement est une stratégie efficace pour augmenter vos revenus de retraite, il n’est pas la seule option. En effet, travailler pendant la retraite est une option de plus en plus populaire pour de nombreux retraités, non seulement pour des raisons financières, mais aussi pour rester actif et engagé.

Le cumul emploi-retraite

C’est une option qui permet aux retraités de reprendre une activité rémunérée tout en percevant leurs pensions de retraite. Cela peut être une excellente façon de compléter ses revenus tout en restant actif. Cependant, il existe certaines conditions et règles spécifiques à respecter, il est donc important de bien se renseigner avant d’opter pour cette solution.

Le travail à temps partiel

Cela peut aussi être une solution intéressante. De nombreuses entreprises proposent désormais des postes à temps partiel adaptés aux retraités. Cette solution permet de gagner un revenu supplémentaire tout en ayant du temps pour d’autres activités.

L’auto-entrepreneuriat et le freelance

Ils peuvent également être une option intéressante pour certains retraités. Si vous avez une compétence particulière ou une passion que vous pouvez monétiser, lancer votre propre entreprise ou travailler en freelance peut être une façon gratifiante d’augmenter vos revenus de retraite.

Compléter sa retraite : anticiper et planifier

Toutes les stratégies que nous avons évoquées jusqu’à présent nécessitent une chose essentielle : l’anticipation. Qu’il s’agisse d’investir, de travailler pendant la retraite ou de maximiser les avantages fiscaux, une bonne planification est la clé pour augmenter vos revenus de retraite.

L’importance de l’anticipation et de la planification ne peut être sous-estimée. Plus vous commencez tôt à planifier votre retraite, plus vous aurez d’options et de flexibilité pour atteindre vos objectifs financiers. Cela vous donne le temps d’adapter votre plan, de faire face aux imprévus et d’optimiser vos décisions pour votre situation spécifique.

Cependant, la planification de la retraite peut être un processus complexe, impliquant de nombreuses variables et des décisions financières importantes. C’est là qu’un conseiller financier peut être d’une grande aide. Un professionnel peut vous aider à comprendre vos options, à évaluer votre situation financière, à définir des objectifs clairs et à élaborer un plan sur mesure pour atteindre ces objectifs. De plus, un conseiller peut vous aider à rester au courant des changements dans les lois fiscales et les tendances du marché, ce qui peut avoir un impact sur votre plan de retraite.

GUIDE PDF GRATUIT

Les solutions pour compléter ses revenus à la retraite

Dans ce guide :

Télécharger notre guide gratuit :