Je calcule le montant de ma retraite

Comprendre le Plan Épargne
Retraite (PER) :

Guide complet pour réussir son placement retraite !

Préparer sa retraite est une préoccupation majeure pour bon nombre d’individus. Aujourd’hui, plusieurs options s’offrent à nous pour nous aider à mettre de côté un capital pour nos vieux jours. Parmi ces options, le Plan Epargne Retraite (PER) se distingue comme un placement financier particulièrement adapté à l’épargne à long terme.

Toutefois, la multitude de caractéristiques et de règles régissant le PER peuvent parfois le rendre difficile à appréhender. C’est pourquoi nous avons créé ce guide complet pour vous aider à comprendre ce qu’est le PER, comment il fonctionne, ses avantages et inconvénients, ainsi que les étapes à suivre pour y souscrire. Avec cette connaissance, vous serez en mesure de faire un choix éclairé et d’optimiser votre planification financière pour la retraite.

Dans une société où la durée de vie s’allonge et où la question du maintien du niveau de vie après la cessation d’activité professionnelle devient de plus en plus pressante, l’épargne pour la retraite est plus importante que jamais. Ainsi, comprendre les mécanismes du PER et savoir comment l’utiliser efficacement peut vous aider à assurer votre sécurité financière à long terme.

Que vous soyez jeune et que vous commenciez à peine à penser à l’épargne pour la retraite, ou que vous soyez proche de la retraite et que vous cherchiez à optimiser vos placements, ce guide est pour vous.

Qu'est-ce que le PER ?

Il s’agit d’un dispositif mis en place par la loi PACTE en 2019 en France qui s’inscrit dans une volonté de simplifier et d’unifier les produits d’épargne retraite existants. Ce placement financier est conçu pour permettre à chacun d’améliorer sa future retraite tout en bénéficiant d’avantages fiscaux dès maintenant.

Il existe trois types de Plan Epargne Retraite :

Le PER individuel (PERIN)

Il peut-être souscrit par toute personne, qu’elle soit salariée, non-salariée, ou même sans activité professionnelle. Il remplace les anciens contrats PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire) et Madelin.

Le PER collectif (PERCOL)

Mis en place par une entreprise au profit de tous ses salariés, ou d’une partie d’entre eux. Il remplace l’ancien PERCO (Plan d’Epargne Retraite Collectif).

Le PER catégoriel (PERCAT)

Ce plan est destiné à une catégorie spécifique de salariés définie par accord collectif. Il est généralement plus avantageux mais est réservé à certaines catégories de salariés selon des critères précis.

Le fonctionnement du PER est assez simple. Il s’agit d’un produit d’épargne en vue de la retraite. Vous effectuez des versements réguliers ou ponctuels sur votre PER, qui seront ensuite investis selon les options que vous aurez choisies.

Les versements sont généralement déductibles de votre revenu imposable, dans certaines limites. En contrepartie, les sommes versées ne peuvent être récupérées qu’au moment de la retraite, sauf cas exceptionnels de déblocage anticipé (comme l’acquisition de la résidence principale).

Au moment de la retraite, vous avez le choix entre récupérer l’épargne accumulée sous forme de capital (en une fois ou de manière fractionnée), ou sous forme de rente viagère, qui vous garantit un revenu à vie. Cette souplesse est une des grandes nouveautés introduites par le PER par rapport aux anciens produits d’épargne retraite.

Calculez votre âge de départ et le montant de votre future retraite

Quels sont les avantages et les inconvénients du PER ?

Avantages fiscaux

L’un des principaux atouts du PER est son cadre fiscal avantageux. Les versements effectués sur un PER sont en effet déductibles du revenu imposable dans la limite d’un certain plafond, ce qui peut générer une économie d’impôt appréciable.

De plus, l’épargne accumulée sur le PER n’est pas soumise à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

Flexibilité du PER

Le PER offre une grande flexibilité. Tout d’abord, il n’y a pas d’obligation de versement : vous pouvez épargner à votre rythme, en fonction de vos capacités financières et de vos objectifs.

De plus, vous avez le choix entre plusieurs modes de sortie à la retraite : en capital, en rente viagère, ou une combinaison des deux.

Transférabilité et conversion des anciens produits d’épargne retraite

Un autre avantage du PER est qu’il est possible de transférer l’épargne accumulée sur les anciens produits d’épargne retraite (PERP, Madelin, etc.) vers un PER. Cela peut être intéressant si vous souhaitez bénéficier de la flexibilité et de la fiscalité avantageuse du PER. Il est également possible de convertir une partie de l’épargne salariale (PEE, PERCO) en PER. Cela permet de consolider son épargne retraite sur un seul et même produit.

Toutefois, le PER comporte également des inconvénients qu’il faut prendre en compte avant de souscrire !

Potentielles pénalités pour retraits anticipés

Bien que le PER offre une certaine flexibilité, il reste un produit d’épargne à long terme conçu pour la retraite. Par conséquent, un retrait anticipé des fonds peut être sujet à des pénalités fiscales, sauf dans certains cas spécifiques prévus par la loi, comme l’acquisition de la résidence principale ou en cas de coups durs (invalidité, fin de droits au chômage, etc.).

Risques associés à l’investissement sur le long terme

Comme tout placement financier, le PER comporte des risques. En effet, le rendement dépend des performances des supports d’investissement choisis (fonds en actions, en obligations, etc.). Ainsi, le capital investi peut fluctuer, voire diminuer, en fonction de l’évolution des marchés financiers. Il est donc important de bien comprendre ces risques avant de s’engager.

Les frais de gestion

Le PER peut être soumis à différents types de frais : frais d’adhésion, frais de versement, frais de gestion sur le montant des sommes investies, frais en cas de sortie en capital, etc. Ces frais peuvent varier d’un établissement à un autre et d’un contrat à un autre. Il est donc crucial de se renseigner sur ces frais avant de souscrire à un PER.

Comment souscrire à un Plan Epargne Retraite (PER) ?

La souscription à un PER se fait généralement en plusieurs étapes :

• Choix du type de PER : individuel, collectif ou catégoriel en fonction de votre situation.
• Sélection de l’établissement financier : il est important de comparer les offres de plusieurs établissements avant de prendre une décision. Prenez en compte les frais, le choix des supports d’investissement, et la qualité du service client.
• Signature du contrat : une fois que vous avez choisi un établissement et un contrat, vous devrez remplir un formulaire de souscription et signer le contrat.
• Versements : après la souscription, vous pourrez commencer à faire des versements sur votre PER. Ces versements peuvent être réguliers (mensuels, trimestriels, annuels) ou ponctuels.

Lors de la souscription à un PER, vous aurez le choix entre la gestion libre et la gestion pilotée :

• Gestion libre : vous choisissez vous-même les supports d’investissement dans lesquels seront placés vos versements.

• Gestion pilotée : vous déléguez la gestion de votre épargne à des professionnels. Ces derniers ajusteront la répartition de vos investissements en fonction de votre âge et de votre profil de risque.

Le profil d’investissement définit la répartition de votre épargne entre différents types de supports d’investissement (actions, obligations, immobilier, etc.). Ce profil doit être choisi en fonction de votre tolérance au risque et de votre horizon d’investissement. Plus vous êtes jeune et plus vous pouvez vous permettre de prendre des risques, plus votre profil pourra être orienté vers les actions, qui offrent un potentiel de rendement plus élevé mais aussi une volatilité plus importante.

Calculez votre âge de départ et le montant de votre future retraite

Comment bien gérer son PER ?

Voici quelques conseils pour optimiser la gestion de votre PER. Tout d’abord, diversifiez vos investissements : pour minimiser les risques, il est généralement conseillé de répartir son épargne entre plusieurs types de supports d’investissement.

Il est également recommandé d’adapter votre profil d’investissement à votre situation : votre profil d’investissement doit être en adéquation avec votre âge, votre tolérance au risque et votre horizon de placement. Par exemple, plus l’âge de la retraite approche, plus il peut être judicieux de privilégier des supports d’investissement moins risqués.
Profitez également au maximum de la déduction fiscale : les versements sur un PER sont déductibles de votre revenu imposable, dans certaines limites. Il peut donc être intéressant de profiter de cette déduction au maximum, en fonction de vos capacités financières. Enfin, pensez à l’épargne régulière : une bonne manière d’accumuler une épargne conséquente sans trop d’effort est de mettre en place des versements automatiques réguliers.

Lors du départ à la retraite, vous aurez le choix entre une sortie en capital et une sortie en rente viagère. Voici quelques critères à prendre en compte pour faire votre choix :

Vos besoins financiers à la retraite

Si vous prévoyez des dépenses importantes au début de votre retraite (par exemple, pour voyager ou réaliser des projets), une sortie en capital peut être intéressante.

Votre espérance de vie

si vous êtes en bonne santé et que vous avez une espérance de vie élevée, une rente viagère peut être avantageuse car elle vous garantit un revenu à vie.

Votre situation fiscale

Les rentes viagères sont imposées différemment des capitaux. En fonction de votre situation fiscale, l’une ou l’autre option peut être plus avantageuse.

Il est important de revoir régulièrement la situation de votre PER, au moins une fois par an. Cela vous permettra de vous assurer que votre profil d’investissement est toujours adapté à votre situation et à vos objectifs, et d’ajuster votre stratégie si nécessaire. N’oubliez pas que la gestion de votre épargne retraite est un processus dynamique qui nécessite une attention régulière.

Comparaison du PER avec d’autres produits d’épargne retraite

PER vs Assurance vie

L’assurance vie est un produit d’épargne très populaire en France, souvent utilisé pour préparer la retraite. Voici quelques points de comparaison entre l’assurance vie et le PER :

Flexibilité : L’assurance vie est généralement plus flexible que le PER en termes de disponibilité des fonds. En effet, vous pouvez retirer votre argent à tout moment sur une assurance vie, tandis que l’argent investi sur un PER est bloqué jusqu’à la retraite, sauf exceptions. Fiscalité : Les deux produits présentent des avantages fiscaux, mais ils sont différents. Avec le PER, vous pouvez déduire vos versements de votre revenu imposable. Avec une assurance vie, les plus-values sont exonérées d’impôt après 8 ans, et il existe une transmission avantageuse en cas de décès. Risque et rendement : Les deux produits offrent la possibilité d’investir dans des supports variés (fonds en euros, unités de compte), avec des niveaux de risque et de rendement potentiel différents.

PER vs PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire)

Le PERP est un ancien produit d’épargne retraite, qui a été largement remplacé par le PER suite à la loi PACTE. Voici quelques points de comparaison :

Flexibilité : Le PER est généralement plus flexible que le PERP. Il offre plus de possibilités de sortie (en capital, en rente ou une combinaison des deux) et plus de cas de déblocage anticipé.
Fiscalité : La fiscalité des deux produits est assez similaire. Les versements sont déductibles du revenu imposable dans les deux cas.
Transférabilité : L’un des grands avantages du PER est qu’il est possible de transférer les fonds d’un PERP vers un PER.

PER vs produits d’épargne salariale (PEE, PERCO)

L’épargne salariale, sous forme de PEE (Plan d’Epargne Entreprise) ou de PERCO (Plan d’Epargne Retraite COllectif), est un autre moyen de préparer sa retraite. Voici quelques points de comparaison :

Accessibilité : Les produits d’épargne salariale ne sont accessibles qu’aux salariés des entreprises qui les proposent, tandis que le PER est accessible à tous.

Fiscalité : Les produits d’épargne salariale bénéficient d’exonérations de charges sociales et d’impôt sur le revenu sur les sommes versées par l’employeur (participation, intéressement). Les versements volontaires du salarié ne sont pas déductibles de l’impôt sur le revenu, contrairement au PER.

Disponibilité des fonds : Les fonds investis dans un PEE ou un PERCO sont généralement bloqués jusqu’à la retraite, comme pour le PER, mais ils peuvent être débloqués dans plus de cas (mariage, naissance, achat de résidence principale, etc.)

En raison de son jeune âge, le PER est encore en phase de développement. Son adoption par les Français devrait continuer à augmenter dans les années à venir, en particulier si les taux d’intérêt restent bas, ce qui rend les produits d’épargne traditionnels moins attractifs.
De plus, l’évolution réglementaire pourrait également influencer l’avenir du PER. Par exemple, des modifications des règles fiscales ou des conditions de sortie pourraient être envisagées pour rendre le PER encore plus attractif.

GUIDE PDF GRATUIT

Les solutions pour compléter ses revenus à la retraite

Dans ce guide :

Télécharger notre guide gratuit :