Avec une incertitude de plus en plus grande sur le fonctionnement et l’âge de départ à la retraite, de plus en plus de français se tournent vers des solutions alternatives pour s’assurer de passer une retraite paisible.

Si vous cherchez des sources de revenus complémentaires, sachez qu’il existe plusieurs solutions intéressantes. Elles offrent toutes leurs avantages et leurs inconvénients et nécessitent bien sur les conseils d’un expert.

Calculez le montant de votre retraite

Moins de 2 mn

Gratuit

Confidentiel

Les plans d’épargne retraite

Un plan d’épargne retraite est une bonne alternative pour se constituer un capital supplémentaire tout au long de votre carrière.

Les produits actuellement disponibles sont le PERP, le PERCO, le Contrat Madelin et l’Article 83. Ils sont toutefois amenés à disparaître en 2020 et vont être remplacés par de nouveaux plans d’épargne retraite, déjà disponibles depuis le 1er octobre 2019 :

• Le contrat Perin, en remplacement du PERP et du contrat Madelin
• Un contrat pour les salariés d’une entreprise, en remplacement du PERCO
• Un contrat pour les cadres en entreprise, en remplacement de l’article 83

L’immobilier

L’investissement immobilier est bien-sûr une valeur sûre en vue de la préparation à la retraite. Il existe deux principales méthodes pour investir dans la pierre :

Achat d’une résidence principale

L’achat d’une résidence vous permet d’effectuer un premier investissement et de disposer d’une sécurité financière fiable.

La résidence principale constitue aussi un patrimoine non négligeable si vous souhaitez refaire un prêt ensuite (dans le cadre d’un investissement locatif par exemple) ou pour laisser un héritage conséquent à vos proches.

Il est bien sur possible de revendre le bien pendent le prêt. Vous récupérez ainsi les mensualités déjà remboursées dans le cadre de la revente. Nous vous conseillons de bien vous renseigner sur les différentes choses à prendre en compte (marché, localisation…) avant d’effectuer votre premier investissement.

Investissement locatif

L’investissement locatif vous permet de générer des revenus complémentaires, en mettant en location le bien que vous avez acquis. En profitant des taux particulièrement bas et des dispositifs d’aide à l’investissement locatif, il est possible d’acheter un bien en payant très peu voir pas de mensualités.

Quelques exemples de dispositifs d’investissement locatifs :

La loi Pinel : La Loi Pinel vous permet de défiscaliser jusqu’à 6 000€ par an et 63 000€ au total en louant un bien pour une période de 6, 9 ou 12 ans et en respectant des loyers plafonnés.

La loi Denormandie : La loi Denormandie vous permet de disposer de défiscaliser jusqu’à 63 000€ en rénovant un bien d’une valeur allant jusqu’à 300 000€ et situé dans l’un 222 centres-villes éligibles.

La loi Malraux : le dispositif Malraux est un régime de défiscalisation permettant d’acquérir un bien ancien à réhabiliter, situé dans certaines zones bien définies. Le logement doit être destiné à la location. Le contribuable peut bénéficier d’une réduction d’impôt maximale annuelle de 30 000 € selon la zone de localisation du bien.

Il existe bien sur de nombreux autres moyens de faire de l’investissement locatif et le plus sur reste de se faire accompagner par des professionnels.

Découvrez tout sur la retraite grâce à notre guide offert

Déjà plus de 4 000 guides téléchargés

L’assurance-vie

L’assurance-vie est le placement favori des Français. Près de la moitié de la population a déjà souscrit à ce type de contrat, plutôt orienté sur une épargne longue durée.

Avec l’assurance-vie, vous effectuez vos versements de manière libre ou programmée et vous constituez votre capital simplement, tout en profitant de certains avantages fiscaux. Il permet de dynamiser la rentabilité de ses placements, de se constituer un capital et de transmettre à ses proches. C’est aussi un moyen efficace de compléter ses revenus à la retraite.

Pour prétendre à la défiscalisation, la conservation du capital pour une période minimale de 8 ans est toutefois nécessaire.

Rester dans la vie active

Contrairement aux idées reçues, de nombreux retraités continuent d’exercer une activité professionnelle en parallèle de la perception de leur pension retraite.

Réelle nécessité financière pour certains, désir de poursuivre dans la vie active pour d’autres, ils seraient en tout et pour tout près de 360.000 à cumuler emploi et retraite en France. Si vous souhaitez en savoir plus, le portail de l’Urssaf renseigne sur les démarches à effectuer pour devenir micro-entrepreneur. Cette solution n’est pas négligeable puisque les retraités qui y ont recours gagnent en moyenne 560 euros par mois. De quoi bien compléter sa retraite.

Besoin de conseils ? Demandez
un entretien téléphonique gratuit
Confidentiel
et sécurisé

Nos conseillers
vous répondent